Tous les films sur Thaïlande

11'57
Vues: 245
Note:

Dans de somptueux décors de cinéma, partez à la découverte de ces hommes nés pêcheurs qui, avec l’aide des projets royaux, se battent pour redresser l’économie locale, dévastée par le Tsunami.

Pour en savoir plus, voir le site www.tourismethaifr.com

Journaliste : Catherine Haxhe

Réalisateur : Olivier GOORIS


12'44
Vues: 92
Note:

Itinéris vous invite dans l’Isan, grenier à riz du pays. Le riz, première ressource économique et alimentaire de l’Isan. 1 million 120.000 tonnes produites rien que dans cette province de Roi et de Roi It.

600.000 personnes en vivent et plus de mille villages en ont fait leur activité principale.

Le problème, mais aussi paradoxalement son atout premier, c’est l’eau. Le riz en a besoin, mais lors des saisons de pluie, les inondations sont ingérables et le travail de la terre qui suit est énorme. La construction de barrage réalisée grâce aux aides du ministère de l’agriculture a permis d’améliorer le niveau de vie des populations.

Pour en savoir plus : www.ricethailand.go.th

Journaliste : Catherine Haxhe

Réalisateur : Luc Tosquin


13'07
Vues: 276
Note:

Itinéris vous emmène dans la région de Nan, à l’extrême nord-est de la Thaïlande, à 700 kilomètres de Bangkok.

Une région pauvre, mal menée depuis toujours par les caprices du climat. Inondations ou sècheresses, rien ne pousse ici sauf le pavot pendant 20 ans, mais strictement interdit et détrôné aujourd’hui par les drogues synthétiques venues du Laos.

Pour remédier au problème, de multiples projets initiés par le Roi depuis 40 ans ont été mis en place, notamment la construction de barrages.

Pour en savoir plus : www.pidthong.org

Journaliste : Catherine Haxhe

Réalisateur : Olivier Gooris


13'20
Vues: 88
Note:

L’Isan n’est pas connue que pour son riz, la seconde activité économique c’est la sériciculture. La Thaïlande est le 4eme producteur mondial de soie derrière la Chine et le Brésil, avec environ 115 millions d’euros de revenus par an dont 30 millions rien que pour l’Isan, 100.000 familles vivent de la soie depuis des générations.

Organisée en système de coopérative, ces femmes du village viennent tisser soit pour leur propre compte sur des métiers achetés en commun soit pour le compte de la coopérative.

Le gouvernement Thaïlandais a bien compris l’importance de cette économie et en a favorisé son développement à travers l’aide des projets royaux.

Journaliste : Catherine Haxhe

Réalisateur : Pascal Thomas


13'35
Vues: 845
Note:

Bienvenue en Thaïlande, splendide territoire de 514.000 km² et de 63 millions d’habitants, le Royaume de Thaïlande partage ses frontières avec la Malaisie, le Cambodge, la Birmanie et le Laos.

95% de la population Thaïlandaise pratique le bouddhisme, un bouddhisme venu du Sri Lanka à l’époque Sukhothai, le premier vrai royaume Thaï.

La finalité du Bouddhisme est le nirvana qui signifie, l’extinction de toute cupidité et donc de toute douleur, c’est aussi la fin du cycle des renaissances.

Chiang Mai est l’ancienne capitale du royaume de Lannathaï. De ce royaume, signifiant le pays du million de rizières thaïes, demeure quelques vestiges, et surtout Chiang Rai est le point de départ des excursions menant aux montagnes du Nord et au célèbre fleuve Mékong.

Pour en savoir plus : www.tourismethaifr.com

Journaliste : Catherine Haxhe

Réalisateur : Luc Tosquin


13'29
Vues: 107
Note:

En Avril, l'Assemblée générale de l'ONU a examiné les progrès accomplis dans les projets de développement alternatif (AD) (les «alternatives» à la culture des plantes narcotiques comme l'opium). Enfin, on reconnaît que les stupéfiants ne sont pas la principale question,ils sont plutôt un symptôme de la cause réelle: La pauvreté.

Ainsi, le défi est de faire en sorte que ces projets de Développement Alternatif soient vraiment efficaces sur le long terme et de plus en plus la communauté de développement utilise le mot «durable», ce qui démontre une attente pour obtenir des résultats plus tangibles de ces projets. L'un des pays à la pointe de cet effort a été la Thaïlande.

"Mae Fah Luang" La fondation bien respectée royale thaïlandaise , fondée par la défunte mère du roi Thaï a été à la pointe sur une période de 40 ans pour veiller à ce que ce développement soit durable par la création d'un ensemble de dynamiques «entreprises sociales» qui génèrent des profits qui à leur tour sont utilisés pour encore plus de développement communautaire.

Un documentaire télévisé signé: Catherine Haxhe


13'21
Vues: 116
Note:

En Avril, l'Assemblée générale de l'ONU a examiné les progrès accomplis dans les projets de développement alternatif (AD) (les «alternatives» à la culture des plantes narcotiques comme l'opium). Enfin, on reconnaît que les stupéfiants ne sont pas la principale question,ils sont plutôt un symptôme de la cause réelle: La pauvreté.

Ainsi, le défi est de faire en sorte que ces projets de Développement Alternatif soient vraiment efficaces sur le long terme et de plus en plus la communauté de développement utilise le mot «durable», ce qui démontre une attente pour obtenir des résultats plus tangibles de ces projets. L'un des pays à la pointe de cet effort a été la Thaïlande.

"Mae Fah Luang" La fondation bien respectée royale thaïlandaise , fondée par la défunte mère du roi Thaï a été à la pointe sur une période de 40 ans pour veiller à ce que ce développement soit durable par la création d'un ensemble de dynamiques «entreprises sociales» qui génèrent des profits qui à leur tour sont utilisés pour encore plus de développement communautaire.

Un documentaire télévisé signé: Catherine Haxhe