Tous les films sur Russie

12'45
Vues: 442
Note:

Itinéris vous emmène à Saransk, la capitale de la république de Mordovie. Cette ville d’un peu plus de 300 000 habitants, fondée en 1641, se situe dans le bassin de la Volga, à la confluence des rivières Saranka et Insar. Voyage au cœur de la Russie authentique ou la température avoisine les -35 degrés en plein hiver".

Pour en savoir plus, voir le site http://russiatrek.org/saransk-city

Journaliste : Cédric Vercruysse

Réalisateur : Luc TOSQUIN


13'03
Vues: 512
Note:

C'est une halte en Russie que nous vous proposons, à la frontière entre l'Europe et l'Asie.Etonnante cité que Perm, à deux heures de vol de Moscou.  située aux portes des montagnes de l'Oural, le long du fleuve Kama, Perm est aujourd'hui la 6ème ville la plus importante du pays, avec une population d'un peu plus d’un million deux cent mille habitants.

Et pourtant, Perm est un lieu que l'on découvre depuis quelques années seulement. Jusqu'à la fin de la guerre froide, la ville n'est en effet reprise sur aucune carte. Baptisée Molotov du nom de cet ancien ministre des affaires étrangères, c'est en effet ici qu'une bonne partie de l'armement militaire soviétique était fabriqué. La culture du secret est alors la plus totale et bon nombre de russes ignorent même jusqu'à l'existence de cette ville.

 Aujourd'hui, la ville veut à tout prix changer son image par le biais de la culture. Que ce soit en mettant en valeur un patrimoine important ou en ouvrant les portes de la ville à l'art contemporain. Un art d'aujourd'hui que l'on retrouve dans certains musées, dans les rues ou sur les bâtiments publics.

 Mais Perm, c'est aussi une formidable région où la nature domine, où les traditions musicales russes sont encore présentes et où certaines bâtisses traditionnelles sont encore et toujours mises en valeur.

Bon voyage

Pour en savoir plus : http://visitperm.ru/en

Journaliste : Cédric Wautier

Réalisateur : Pascal THOMAS


13'10
Vues: 77
Note:

Partons à 55 kilomètres au Nord-Ouest de Moscou découvrir dans les méandres de la rivière Istra un lieu saint de la Russie. En 1656, sur ordre de Sa Béatitude Nikon, patriarche le plus célèbre de l’église orthodoxe russe, fut bâti ce monastère. La Nouvelle Jérusalem devait non seulement devenir le centre spirituel de la Russie, mais également celui du monde orthodoxe tout entier.
Chaque endroit prit un nom emblématique de la Terre sainte. Ainsi La rivière Istra fut rebaptisée Jourdain et les collines avoisinantes prirent les noms bibliques de Golgotha, Béthanie et Mont Thabor.
La cathédrale de la Résurrection fut construite sur le modèle de la basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem. Cela prit 113 ans.
La Cathédrale deviendra la principale maison de prière de la famille royale russe Romanov.
Fermé lors de la révolution d’Octobre, le monastère servit de musée en 1920.
Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il a été détruit par les forces de la Wehrmacht en retraite. Les travaux pour la restauration ont débutés presque immédiatement. La chapelle de la Mère de Dieu, le Christ en croix et la Chapelle du Saint-Sépulcre avaient miraculeusement échappé à la destruction.
Mais la présente renaissance a débuté en 2011, avec la restauration complète de la cathédrale et son transfert dans les mains de l’Église.

Un documentaire réalisé par Thierry Perouse et signé Sabine de Heaulme


20'
Vues: 60
Note:

Partons à 55 kilomètres au Nord-Ouest de Moscou... découvrir dans les méandres de la rivière Istra un lieu saint de la Russie. En 1656, sur ordre de Sa Béatitude Nikon, patriarche le plus célèbre de l’église orthodoxe russe, fut bâti ce monastère.
La terre russe a toujours été renommée pour ses monastères. Ces églises bâties en pierres blanches, décorées de coupoles dorées, étaient perçues comme étant l’image de la Jérusalem céleste
La Nouvelle Jérusalem devait non seulement devenir le centre spirituel de la Russie, mais également celui du monde orthodoxe tout entier.
Chaque endroit prit un nom emblématique de la Terre sainte. Ainsi La rivière Istra fut rebaptisée Jourdain et les collines avoisinantes prirent les noms bibliques de Golgotha, Béthanie et Mont Thabor.
La cathédrale de la Résurrection fut construite sur le modèle de la basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem. Cela prit 113 ans.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le monastère a été détruit par les forces de la Wehrmacht en retraite. Au procès de Nuremberg, cet acte a été considéré comme l'un des crimes contre l'humanité.
Les travaux pour la restauration ont débutés presque immédiatement. La chapelle de la Mère de Dieu, le Christ en croix et la Chapelle du Saint-Sépulcre avaient miraculeusement échappé à la destruction.
Mais la présente renaissance a débuté en 1995 avec l’arrivée de nouveaux prêtres et en 2011, avec la restauration complète de la cathédrale et son transfert dans les mains de l’Église.

Un documentaire signé Thierry Perouse